Catégorie : La ville

7508 électeurs vigneusiens se sont rendus en nombre aux urnes dimanche 9 juin 2024, soit 41,32 % sur 18170 inscrits pour élire leurs représentants au Parlement européen.

 

Résultats du scrutin européen sur la ville de Vigneux-sur-Seine.

 

 

Résultats du scrutin par bureau de vote

 

 

Catégorie : La ville

Étape incontournable du cycle budgétaire, le rapport d’Orientation Budgétaire (ROB) a été présenté le 6 février dernier en Conseil municipal. Il a pour vocation d’exposer aux élus(es) les aspirations et tendances structurant le budget de la commune pour l’exercice 2024. Décryptage avec Joël Gruère, Adjoint aux Finances.

 

Dans quel contexte avez-vous préparé le budget primitif 2024 ?

La crise énergétique combinée à une très forte inflation a eu des répercussions significatives sur les finances de la commune. Les dépenses liées à l’électricité et aux fluides de manière générale ont impacté fortement le budget communal. Malgré ces phénomènes inédits, nous réussissons à modérer les dépenses de fonctionnement, démontrant ainsi une gestion financière responsable. Par exemple, des mesures d’efficacité énergétique ont été mises en place avec des sources d’énergie plus durables (la géothermie, passage de l’éclairage public et illuminations de noël en LED…).

 

Qu’attendre du côté des recettes ?

Nous avons décidé de ne pas augmenter les impôts locaux, mais cela signifie automatiquement une diminution de la marge de manœuvre financière. De plus la Commune doit faire face à une diminution des subventions de l’Etat et du Département, qui lui aussi subit à une baisse significative de ses ressources (Droits de mutation …), ajoutée à une perte financière des collectivités. Néanmoins, le Conseil départemental reste présent au côté de la Ville, au travers du Contrat d’avenirs, pour un montant de près de 3 ME. Aussi, le budget pour 2024 se construit sur l’hypothèse prudente que lui dicte le contexte.

 

En ce qui concerne le fonctionnement ?

Malgré les efforts déployés pour réduire les coûts globaux, la majorité de ces dépenses, imposées par l’Etat, demeurent incompressibles. Cependant, tous les services de la collectivité ont été sollicités pour diminuer leurs dépenses réelles de fonctionnement. Notons que les prévisions des charges de personnel (salaires uniquement) sont en augmentation de 3,69 % (augmentation du point d’indice de la Fonction Publique de 1,5 % ; l’attribution de 5 points de rémunération supplémentaire à l’ensemble des agents ou encore le meilleur remboursement des frais de transport passant de 50 à 75 %…). Ces dépenses sont favorables aux agents de la collectivité mais elles viennent peser sur le budget communal. Ces augmentations successives sont cependant compensées, notamment par un gain sur les postes de la collectivités (départs d’agents non remplacés par optimisation des ressources humaines internes, accompagnement à la mobilité externe ou au départ à la retraite…).

 

Qu’en est-il de l’investissement ?

La politique d’investissement prévue pour l’exercice 2024, intégrée dans un plan pluriannuel d’investissements en cours d’élaboration, se poursuivra, avec notamment : les participations financières aux projets de rénovation urbaine de la Prairie de l’Oly -Place du soleil, de la ZAC du 8 mai 1945, les opérations de voiries, les rénovations du patrimoine bâti comme celle du groupe scolaire Louis-Pasteur, du réseau d’éclairage public en LED, la remise à niveau du dispositif de vidéoprotection, la poursuite de la réhabilitation de l’Hôtel de Ville, la création de l’aire de jeux du parc du Gros-Buisson, la réalisation de la nouvelle salle des mariages et du Conseil municipal…

Ainsi, la commune planifie toujours les investissements nécessaires, reflétant sa volonté de moderniser la ville et d’exprimer une vision ambitieuse pour l’avenir. Cependant, cela implique une recherche continue de concours financiers, notamment les subventions du Département, de la Région et les participations de l’Etat. Notons qu’en 2023, notre endettement a diminué car la commune a réussi à ne pas contracter de nouveaux emprunts. Grâce à la stratégie financière développée et à une gestion budgétaire rigoureuse, nous restons dans le taux d’endettement moyen pour une ville comme la nôtre. C’est pourquoi nous pouvons continuer d’emprunter en toute sécurité, pour améliorer le cadre de vie

 

Télécharger l’intégralité du Rapport d’orientation budgétaire

Catégorie : La ville

Le 9 février a marqué une étape significative pour Vigneux-sur-Seine avec la signature du contrat d’aménagement régional, en présence de Jean-Philippe Dugoin-Clément, Vice-président de la Région IDF, et Thomas Chazal, Maire de Vigneux-sur-Seine. Ce contrat, doté d’une subvention d’un million d’euros, vise à financer plusieurs projets majeurs :

Bubvention au développement Vigneux-sur-Seine

Ces initiatives, en transformant significativement le paysage urbain de Vigneux-sur-Seine, renforcent l’infrastructure de la ville, améliorant ainsi la qualité de vie de ses habitants et marquant une avancée dans son développement.

Catégorie : La ville

Lundi 22 juillet, notre Ville vivra un moment unique, historique et festif, avec le passage de la Flamme olympique. Tout au long de son parcours, vous pourrez assister à des démonstrations de sport, des animations pour les jeunes, pour les familles, des animations de rue…

 

La Flamme sera allumée à Olympie le 16 avril 2024 selon la tradition antique. Après un relais de 12 jours en Grèce et une traversée de la Méditerranée à bord du célèbre trois-mâts, le Belém, elle arrivera à Marseille le 8 mai 2024, annonçant le retour des Jeux en France, 100 ans après ceux de 1924.
Quatre jours avant le début des Jeux Olympiques de Paris, l’Essonne sera traversée par l’emblème le plus iconique du sport. Le Relais de la Flamme Olympique passera par 11 communes du département, dont Vigneux-sur-Seine.
Son parcours partira de l’Île de loisirs du Port aux Cerises, à Draveil, remontera à Vigneux-sur-Seine, sur l’avenue Henri-Barbusse pour emprunter la rue Roger-Salengro. Elle rejoindra ensuite la Prairie de l’Oly avant de finir sa course au rond-point du Tour de France à Montgeron.
Des athlètes et champions Vigneusiens et des représentants de la société civile ont été proposés auprès du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques. Au total, ce sont 12 relayeurs qui se transmettront la Flamme sur le tronçon de notre Ville, sur une distance de 2,7km. Chacun parcourra environ  200 mètres, à une vitesse moyenne de 4km/h.
Tous ensemble, nous ferons de cette journée, un moment unique, historique et festif.

 

Retour sur ce parcours gagnant d’un an et demi et sur la préparation de cet événement hors norme

Obtenir le passage de la Flamme Olympique dans notre ville était un pari fou. Grâce à votre soutien et aux efforts fournis par les élus ainsi que par les services de la ville, nous avons réussi. Gagner ce pari n’était pas acquis, il a fallu enchaîner les démarches et les rencontres sans ne jamais baisser les bras.
Pour Vigneux-sur-Seine, tout a commencé en juin 2022. C’est à ce moment que l’idée d’accueillir la Flamme Olympique a germé dans l’esprit de la Municipalité. Très vite, l’objectif était de candidater et de recueillir un maximum de soutien.
Dès le mois de septembre 2022, les premiers courriers ont été envoyés aux Parlementaires : les Sénateurs, Laure Darcos, Vincent Delahaye et Jean-Raymond Hugonet, à la Ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques Amélie Oudéa-Castéra, à François Durovray, Président du Département de l’Essonne, à Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, au Président du Comité d’organisation des JO Paris 2024 Tony Estanguet, pour avoir leur soutien.
Le 10 février 2023, Tony Estanguet a répondu à la Commune en précisant que notre candidature était étudiée pour le passage de la flamme.
En parallèle, la Municipalité a également voté une motion de soutien au passage de la Flamme Olympique à Vigneux-sur-Seine lors du Conseil Municipal du 13 décembre 2022.
Enfin, dès le mois de janvier 2023, la Ville a également sollicité tous les Vigneusiens pour obtenir leur soutien en les invitant à s’exprimer sur le site internet de la Ville.

 

Le Sénégal s’entrainera dans notre dojo

Le 8 juin dernier, la délégation Sénégalaise de judo a officiellement sollicité la Ville pour que le dojo Marc-Alexandre lui serve de centre de préparation aux JO 2024 pour ses athlètes judokas. Ainsi, le 16 novembre, la convention partenariale a été signée entre la Fédération Sénégalaise de Judo représentée par son Président M. Ababacar NGOM (chef de l’arbitrage pour l’Union Africaine de Judo et 6è dan de Judo) et par le Maire. Ce moment chaleureux a permis de consolider ce partenariat, la volonté de la Ville étant de pérenniser cela au-delà des Jeux.

Catégorie : La ville

À mi-chemin du mandat que les Vigneusiens ont confié à l’équipe municipale « Vigneux pour tous », Thomas Chazal, Maire de Vigneux-sur-Seine, dresse le bilan des réalisations et des évolutions depuis 2020.
Retouvez ci dessous votre magazine Vlm, spécial bilan de mi-Mandat.

 

 

 

Catégorie : La ville

Comme vous le savez, l’Hôtel de Ville est actuellement en cours de transformation. L’année dernière, des premières esquisses vous avaient été présentées. L’heure de lever le voile sur la projection définitive de ce projet est enfin arrivée !

 

 

L’Hôtel de Ville est la Maison du Citoyen. Il était devenu important de lui donner un nouveau visage . Cette projection , ci-dessous,  est l’œuvre du cabinet Maillard Architectes (cliquez sur l’image pour l’agrandir).

 

 

Après une analyse urbaine et architecturale, plusieurs enjeux fondamentaux sont apparus aux experts. Apporter une qualité de vie au public en ouvrant le bâtiment sur l’extérieur et ainsi créer de la transparence était l’un de leurs objectifs. Comme expliqué dans le VLM du mois de Mars, une isolation thermique par l’extérieur a été réalisée sur l’ancien bâtiment. Dans ce même temps, afin de rendre la Mairie plus attrayante et contemporaine, un « relookage » des façades a été effectué avec le changement du bardage et des menuiseries.

 

Place au vert !

L’une des priorités de la Municipalité est de donner davantage d’importance et d’espace à la végétation. Le grand conifère situé devant le bâtiment sera donc conservé. Des espaces verts avec des zones d’ombrage seront également aménagés sur le parvis. En apportant des végétaux, l’objectif est de rendre le lieu plus accueillant et d’en faire un espace de rencontre pour les Vigneusiens.

 

Le retour de l’horloge sur la toiture est quant à lui maintenu. Cette nouvelle projection accorde une place privilégiée à l’accueil des usagers puisque des baies-vitrées seront installées sur toute la longueur du rez-de-chaussée. L’extension métallique sera quant à elle rattachée au bâtiment principal pour proposer un bâtiment homogène et harmonisé. Enfin, l’accent sera également mis sur le confort thermique et acoustique pour les usagers et le personnel communal.

 

L’extension du hall vise à améliorer les conditions d’accueil et notamment à destination des personnes en situation de handicap. De plus, le hall largement vitré participe à ouvrir l’édifice sur la Ville et reflète la transparence de l’institution vers les Vigneusiens afin d’en faire une véritable « Maison du Citoyen ».

Catégorie : La ville

La remise en état du réseau est un projet d’envergure. Souhaité par la Ville et positivement accueilli, il est réalisé par XP-Fibre qui a la responsabilité entière du déploiement de la fibre à Vigneux-sur-Seine. En effet, la Commune ne dispose d’aucune compétence dans ce domaine d’activité.

 

Le Plan de reprise exécuté par XP-Fibre vise à renforcer la qualité et la sécurité du service rendu aux clients des opérateurs commerciaux (Bouygues-Telecom, FREE, Orange, SFR), en remettant en état les « armoires » et les Points de branchements optiques. En l’occurrence, notre ville est l’une des rares en France à bénéficier de ce programme.

L’opérateur annonce que les opérations s’étendront de mars 2023 à mars 2024. XP-Fibre coordonne avec l’ensemble des opérateurs commerciaux le plan de reprise afin de limiter les effets sur les abonnés.

 

 

 

Pour toute question concernant les interventions qui pourraient perturber le fonctionnement de votre ligne, votre opérateur commercial reste votre interlocuteur unique pour vous informer en détails et prendre en compte vos signalements.

 

Contacts:

 

La Ville reste, quant à elle, vigilante à la progression des travaux et à votre écoute en cas de dysfonctionnements, au moyen de l’adresse mail fibre@vigneux91.fr.

Vos signalements seront systématiquement relayés auprès d’XP-Fibre et suivis par la Ville.

 

Pour consulter le planning et la carte des intervention par quartier, cliquez ICI

 

Pour aller plus loin : Dossier fibre optique (Vlm mars 2022)

 

Le premier critère de sélection pour son abonnement à la fibre optique est souvent le débit maximal proposé, étant donné que la vitesse de connexion est le principal atout de cette technologie. On pourra ensuite choisir selon le prix, l’engagement, les chaînes télévisées incluses, les appels à l’étranger ou encore les abonnements inclus dans l’offre.

 

Si un engagement est en cours avec son opérateur, le fait de changer d’opérateur donnera lieu à des frais de résiliation qui peuvent être importants, suivant la durée restante. Dans le cadre d’un déménagement de sa box internet, il est possible de changer d’opérateur sans frais seulement si l’ancien opérateur ne propose pas ses services à la nouvelle adresse.

 

Pour les foyers qui ont des lignes mobiles associées à la box avec l’ancien opérateur, le fait de retirer la box peut augmenter le prix des lignes mobiles. Ainsi, il est recommandé de choisir un opérateur proposant un bon réseau mobile à sa nouvelle adresse afin de pouvoir transférer également les lignes mobiles et bénéficier des packs.

 

(1) XpFibre est une filiale d’Altice France, spécialisée dans la conception, la construction et l’exploitation de réseaux et d’infrastructures de télécommunications pour les collectivités territoriales.

Catégorie : La ville

Nessim Chikhaoui, son nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant, en plus d’être scénariste, ce Vigneusien vient de réaliser son tout premier film. Sorti en salle le 12 janvier 2022, pour ce long-métrage intitulé «Placés», Nessim Chikhoui s’est inspiré de sa propre expérience.

 

Nessim Chikhaoui est un enfant de Vigneux. Après avoir grandi rue Paul Langevin dans le quartier de la Croix-Blanche, à 27 ans le jeune homme décide de quitter le nid familial pour rejoindre Evry-Courcouronnes, la ville où il sera éducateur spécialisé pen­dant presque 10 ans.

Passionné par le cinéma depuis toujours et très attaché au pays d’origine de son papa, Nessim souhaitait raconter l’histoire du Printemps Arabe de la Tunisie. Lors d’une rencontre avec Phi­lippe Mechelen, l’un des scénaristes du célèbre film «Les Tuche», le jeune cinéaste lui confie son souhait. L’auteur des Guignols de l’Info lui conseille alors de « prendre une feuille blanche, un stylo et d’écrire ». Face à sa détermination et à son premier scénario très prometteur, Philippe Mechelen, lui propose alors de re­joindre l’équipe de scénaristes pour les films « Les Tuche » 2, 3 et 4.

Toutefois, c’est à la suite de sa rencontre avec le producteur Matthieu Tarot que tout s’accélère. « Ensemble, on a beaucoup discuté, je lui racontais mes années quand j’étais éducateur et tout est parti de là ». Pour son film «Placés», tout commence avec un coup de bluff, « Matthieu Ta­rot m’a confié vouloir produire un film sur le métier d’éducateur, je lui ai alors répondu d’accord mais seulement si c’est moi qui le réalise» nous témoigne Nessim Chikhaoui. A 39 ans, le moins que l’on puisse dire c’est que le jeune réalisateur a de l’audace, « C’est mon tout premier long-métrage, et j’en suis le réalisateur ».

Tout au long de la réalisation de ce film, le jeune homme aura été épaulé par Matthieu Tarot mais aussi par Hé­lène Fillières pour le scénario. Pour Nessim, bien que ce soit son premier film, tout a été plutôt facile « C’était ma vie que je racontais. Je n’ai eu aucun complexe car j’étais sûr de moi, je sa­vais là où je voulais aller ». Pour les éducateurs comme pour les jeunes que l’on découvre dans le film, le réali­sateur s’inspire de son histoire en fai­sant des « mixtes » entre ses collègues mais aussi entre les jeunes qu’il a pu rencontrer et aider au cours de sa carrière. « J’ai tenu à faire apparaitre l‘un de mes collègues, il joue le rôle de l’épicier » ajoute-il en esquissant un sourire.

Beaucoup de clins d’œil à Vigneux

Pour son premier film, Nessim s’est aussi très largement inspiré de sa vie à Vigneux-sur-Seine. « Par exemple, pour la bande de copains qu’on peut voir à l’écran, c’est comme la mienne quand j’étais plus jeune. Je me suis rappelé de toutes ces heures où on est restés à discuter, à rigoler, dans la rue…. Il y avait une super ambiance quand on vivait à la Croix-Blanche ».

Des repérages ont bel et bien été faits à Vigneux, sa ville d’ori­gine, pour envisager le tournage du film « on recherchait une grande place avec des briques rouges où on pourrait installer une base de vie pour toute la logistique et cela était compliqué à Vigneux. C’est pour cette raison qu’on a choisi de tourner à Evry-Courcouronnes » témoigne le réalisateur vigneusien.

Pour les scènes de la famille, là encore Nessim a puisé dans ses souvenirs « au début je voulais qu’on tourne dans le HLM dans lequel j’ai grandi et où mes parents vivent encore mais techni­quement cela était impossible » nous explique-t-il. Dans le film, si le professeur de judo vous rappelle quelqu’un, c’est normal ! Il s’agit du vigneusien Magloire Bena l’un des meilleurs amis du réalisateur.

En ce qui concerne les photos, du film là aussi, le réalisateur a fait appel à l’un de ses amis d’enfance, le photographe profes­sionnel Gaël Rapon qu’il connait depuis l’école primaire.

Entre Vigneux et Nessim les liens sont encore forts « Quand je reviens ici, il y a toujours une émo­tion particulière. Mes amis je les ai tous connu à Vigneux. » nous confie-t-il très ému.

A présent, Nessim travaille déjà sur un nouveau scénario « Le film parlera des petites mains qui tra­vaillent dans les hôtels de luxe. L’objectif est de montrer aux spectateurs l’envers du décor, le quotidien des femmes de mé­nage de ces hôtels ».
Un talent vigneusien de plus, à suivre.